Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sharagon, Renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sharagon, Renouveau le Ven 18 Juil - 12:13

Toron

avatar
Admin
Ambiance

Juillet de l'An 87 ab urbe condita - Sharagon


La chaleur émise par le soleil écrasait littéralement les hommes en cet après-midi d'été sharagonais. Lirel et Urille affectés par la chaleur s'étaient recueillis sous l'épais feuillage du chêne de leur jardin privé du Palais de Jacinto. Le Palais avait d'ailleurs été reproduit à l'identique de celui construit par leur père à Épinedor bien des décennies plus tôt et les appartements qu'occupait le couple ducal étaient identiques à ceux que Toron, son grand-père, avait occupé. Ces appartements n'étaient pas aménagés luxueusement, ils avaient été pensés de façon utilitaire, à la manière d'un soldat. La seule fioriture de ceux-ci était le petit jardin privé, à l'abri des regards, qui avait été ajouté sur demande du Duc Toron dans son vieil âge. Mais le couple ducal ne pensait pas au passé à ce moment-là, mais plutôt à l'avenir. Le petit être chétif qui reposait entre les bras d'Urille Toron'Al-Satel tétait le sein de sa mère, depuis trois mois et un accouchement difficile qui avait failli coûter la vie tant à la mère qu'à l'enfant il était devenu la préoccupation principale de ses parents. Lirel avait avancé ses pions dans le jeu politique marodian avec succès, mais cela passait au second plan pour lui et tant que Marodia connaîtrait l'ère de prospérité et de paix dont elle bénéficiait à ce moment, peu de choses passeraient avant son fils.
Lirel finit par se lever et sentit la chaleur des rayons du soleil attaquer la peau de son torse nu aussitôt qu'il eût quitté le couvert du grand chêne. Le Duc regardait vers le port, malgré la chaleur les marins poursuivait leur travail, les bateaux venaient et partaient sans jamais discontinuer. Mais les navires commerciaux ne l'intéressaient pas en cet instant, il reconnaissait du premier coup d'œil les navires de la flotte militaire sharagonaise, tous sortis des chantiers navals de Laurentia.
- Ton père devrait déjà être rentré Urille.
L'intéressée releva la tête et déclara simplement :
- Il sera revenu pour ce soir ne t'en fais pas. Il ne louperait pour rien au monde la cérémonie de son petit-fils.
- C'est vrai, peut-être que je m'inquiète pour rien.
- Tu crois qu'il lui est arrivé malheur ?
Lirel ne répondit pas, il abandonna son point de vue et revint se blottir contre Urille et l'enfant.
- À quoi penses-tu ? Demanda Urille au bout d'un moment.
- Je ne sais pas, les rumeurs concernant ces pirates de la Mer de l'Ouest me troublent. Un navire militaire rivérien a déjà été envoyé par le fond si on en croît les nouvelles, et un navire bélérois attaqué à port a essuyé de lourds dégâts.
- Aies confiance en mon père. Nous sommes des Marodians, nos bateaux et nos marins sont les meilleurs qui soient, si tu les compares aux rivériens ou aux bélérois, tu l'insultes.
Lirel eut un petit rire nerveux.
- Tu sais bien que je n'insulte pas ton père.
Urille serra fermement la main gauche de Lirel et posa sa tête contre son épaule, le petit avait finit et elle soupira. Il comprit qu'elle était tout aussi inquiète que lui, Adien était le soldat le plus régulier qui soit, mieux réglé que n'importe quelle pendule et elle ne permettrait jamais qu'on puisse émettre l'idée qu'il ait été défait au combat. La chaleur était assommante et bientôt le Duc se remit à somnoler pendant un moment. Lorsqu'il rouvrit les yeux plusieurs heures plus tard le soleil avait presque atteint l'horizon et Urille était quasiment couchée sur lui avec le bébé. Elle sourit de malice :
- Dit-moi mon chevalier, combien d'enfants souhaites-tu ?
Surpris par une question si soudaine Lirel se contenta de répondre :
- Je ne sais pas. Baptiser Idian sera déjà un bon commencement, n'est-ce pas ?
- Oui et peut-être devrions-nous penser à nous y préparer, le soleil se couche.



Dernière édition par Toron le Sam 19 Juil - 9:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

2 Re: Sharagon, Renouveau le Sam 19 Juil - 9:11

Toron

avatar
Admin
Ambiance

Juillet de l'An 87 ab urbe condita - Sharagon


Construit bien des années auparavant sur les plans de Théodon Areksar le Temple des Étoiles de Sharagon était un petit bâtiment construit dans la hauteur et on ne pouvait accéder à l'autel que par un grand escalier. Un petit cortège avait commencé à monter les marches, Bralot Kotin prêtre des étoiles, tenait l'enfant dans ses bras, à ses côtés Urille ne lâchait pas son enfant des yeux, pas plus que Lirel qui montait également. En bas étaient restés Adien, Jacinto et bien d'autres, dans les rues avoisinantes s'étaient massés sans distinction soldats, nobles, marchands étrangers, simples sujets sharagonais,... La plupart tenaient un cierge à la main tel le voulait la coutume et signe de bonne augure le ciel était dégagé et l'observation des étoiles en était facilitée. Arrivé en haut des marches le cortège s'arrêta, le prêtre murmura quelques paroles inaudibles depuis le bas du temple et le Duc s'agenouilla sur la dernière marche tandis qu'Urille prenait place avec le prêtre derrière l'autel. Un grand bac d'eau avait été amené de la place de la fontaine, l'eau la plus pure qui soit pour les Sharagonais. Approchant l'enfant de l'eau, le prêtre déclara solennellement, assez fort pour qu'on puisse l'entendre depuis en bas :
- Drunin, Fils des Hommes, nous t'avons choisi pour entrer avec nous dans la protection des Étoiles et leur lumière qui, symbole de leur puissance, jamais ne s'éteint. Nous te mettons dans leurs mains et elles décideront si tu es digne de les rejoindre. Séja.
La foule murmura faiblement :
- Séja.
Le prêtre prit l'enfant et l'immergea dans l'eau sous les yeux de sa mère. Il l'en sortit assez rapidement, l'enfant toussa et pleura mais il était vivant. Bralot Kotin poursuivit son rituel en posant l'enfant sur l'autel et en s'adressant aux parents :
- Lirel Toron reconnaissez-vous cet enfant comme votre fils, né sous la protection des Étoiles et digne de les rejoindre à son tour ?
Sans changer de place, Lirel répondit :
- Je le reconnais comme Drunin Toron, premier fils et fils-héritier de la maison Toron, héritier du Duché de Sharagon et du Comté de Sharagon.
Le prêtre se tourna vers Urille :
- Urille Toron'Al-Satel, reconnaissez-vous cet enfant comme votre fils, né de votre chair et de votre amour ?
- Je le reconnais comme mon fils, que je chérirai et auquel je transmettrai la connaissance des Étoiles.
Le prêtre se tourna à nouveau vers l'enfant sur lequel il versa encore un peu d'eau :
- Drunin Toron, fils des Étoiles, nous te voyons. Séja, séja !
Et tandis que la foule répétait au même rythme "Séja, séja !" le prêtre prit l'enfant et le présenta à la foule.

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum