Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Menace Keironnaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La Menace Keironnaise le Dim 9 Mar - 22:56

Navari

avatar
Araignée
- C'est la guerre!
Voila les mots de Navari a ses alliés. Il faut dire qu'il attendait ce moment depuis longtemps. Il allait enfin pouvoir remettre l'Empereur Gostcham a sa place et faire taire son arrogance. Devant lui se tien des amis et représentants de factions étrangères: Mam Adou de Bélériss, Shira Nui de Arcéliss, Claw Sikorski duc de Céloutata et Timon de Rivéria. Tous furent présent a l'appel de Navari mais sans vraiment savoir de quoi il en retournait . La nouvelle les surpris tous et après un court moment, Mam Adou s'exprima:
- Personnellement, je trouve que faire la guerre a Keiron peut être avantageux mais Béréliss est une république, il faudra donc que je m'entretienne avec le conseil.
Shira Nui prit la parole:
- Par les intérêts et par notre amitié, je te rejoins dans la guerre et puissions nous pourfendre les Keironnais.
Navari connaissait bien les Arcélois, peuple de combattants insulaire et possédant de grandes richesses. Il esquissa un sourire mais Claw Sikorski répondit :
- Seigneur Navari je vous préviens tout de suite; Je n'aime pas les Arcélois, ils sont un peuple barbare sans lois et n'ont pas d'honneur. Si vous les acceptés dans la guerre ne compter pas sur moi pour vous aider dans ce conflit!
Navari fut surpris de la réaction du duc, jamais il n'avait connaissance des préjuger de Claw sur les Arcélois. Il tenta de le raisonner:
- Voyons Claw, dans cette guerre nous aurons besoin de tout le soutien possible. Mettez vos conflits de coté et prenez les armes avec nous.
Mais il resta impassible et quitta la salle en claquant la porte.
Navari soupira et Timon prit la parole, l'aire indécit:
- Je ne suis pas sur de pouvoir vous aidez. Rivéria est jeune et une guerre n'arrangera pas la situation. je pourrais vous aidez pour financer les combats mais je ne risquerais pas la vie des miens dans ce conflit.
Le Seigneur acquiesça d'un sourire et tout le monde évacua la salle. Navari était conscient que la guerre ne serait pas simple mais il en prit le risque.

Quelques mois plus tard:

La guerre fut un fiasco. La distance du territoire Keironnais rendait difficile le transport des troupes et l'ile fut plus difficile a envahir que prévu. Les petites îles aux abords de l'Empire étaient incendiées rendent impossible l’installation d'une base de déploiement. Le gouvernement Bérélois avait voté contre la déclaration de guerre et Rivéria s'était retirer du combat par la tournure des événements. Les Arcélois quand a eux tentaient bien que mal de piller les villages mais ils étaient repoussés a chaque assaut. Il eu bien quelques victoires avec le saccage de la capitale mais Navari du poser les armes par la pressions des Ducs et du Roy, trouvant inutile de perdre tant d'homme dans cette guerre. Le Seigneur essuya donc une défaite cuisante face a l'Empereur Keironnais. Ils mirent donc a terme aux hostilités et les troupes Arcéliennes et Marodiennes rentrèrent chez elles. Navari était en colère, frustré et il avait terriblement honte. Mais il pensait que cette histoire allait s’effacer au fil du temps et qu'il n’entendrait plus jamais parler de Keiron, mais il se trompa.  

2 semaines plus tard:

Dans la Seigneurie de La Navaria, le calme reignait et la ville était prospère. Le village s'étendait peu a peu et hormis quelques attaques de monstres, tout allait pour le mieux.
Hélas, un homme arriva en courant, blesser par une flèche dans l'épaule. Il arriva devant un garde en criant, apeurer:

- Alerte! Alerte! Une armée arrive et elle est proche, elle vient vers nous!
- De qui s'agit-il? Répondez!
- De... De Keiron...

Il s'écroula aux pieds du garde. L'alerte aussitôt donné, les troupes de L'Empereur dirigé par une certaine générale Fun prirent au dépourvu les gardes du village mais les villageois et le reste de la garnison regagnèrent le fort. La bataille dura une journée, Navari et ses troupes étaient en mauvaise posture mais tenaient bon. Mais par une grande chance, des troupes venant des terres de la reine Alice interférèrent l'ordre de la bataille bientôt rejoins par un convois venant du Duché de Laurentia. Les troupes impériales furent submergées et chacun des camps Marodiens  donnèrent la charge, mettant les Keironnais en fuite. Il semblait même que la générale Fun fut blessé au court de la bataille, n'en déplaise a Navari qui savoura sa victoire pleinement. Que fallait-il faire maintenant? Laisser Keiron sur sa défaite et les laisser tranquille? Ou faire de cet acte de guerre le début du déclin de L'Empire?

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum