Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Une histoire, trois destins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Une histoire, trois destins le Jeu 16 Jan - 8:10

Timon57

avatar
Squelette
*Tymoun l'ambitieux*

Plusieurs années sont passées depuis l'invasion de Marodia par les forces de Sinnik. Rivéria eut de la chance, la ville se trouve bien loin de la capitale Marodienne. Les troupes du Chaos se trouvent bien loin de là mais le Duché de Lioress n'a pas eu cette chance. La ville détruite, les ressources pillées, population assassinée. Le reste des survivants se sont réunis à Rivéria, le dernier foyer de resistance à Sinnik. Marodia a déserté il y a bien longtemps mais ils avaient raison: personne ne peut lutter contre ces barbares de l'ombre.

On raconte que à Epinedor les survivants se regroupent avec l'aide d'une armée arrivée de la mer. Qui peuvent bien être ces hommes ? Mais occupons-nous de cela plus tard. Depuis la disparition de Timon l'explorateur, Rivéria n'avait pas bougé, les rues sont restées désertes et le canal le centre de la ville. Il y a peu, son fils, Tymoun qui est arrivé de son fief à Lioress. Je suis rentré dans la ville de mon père et je compte bien reprendre son travail inachevé. L'heure est venu de redorer le blason de la famille. Ma mère est partie sur le bateau Marodian avec mon petit frère, Timon Junior. J'éspère qu'il est bien là ou il est et qu'il réussira dans sa vie.

Mais trève de bavardages, revenons à nos problèmes. La hiérarchie administrative à été créé mais le communiqué officiel n'est pas encore parvenu. Officiellement je ne suis que Tymoun fils de Timon, mais officieusement je suis le Président du Conseil. Mon père n'avait jamais aspiré à la grandeur hiérarchique, en grande partie parce qu'il ne restait jamais au même endroit. Ce qui lui a valu le nom de "L'explorateur". Mais je ne suis pas comme lui, il a fondé des villes et je les administre. Pour cela, je coordonne la construction de la mairie a Rivéria qui contiendra toute la chaîne hiérarchique. Mais je ne suis pas tout seul, Charly est avec moi pour m'aider. Il s'occupe des ressources et des lieux de fabrication (scieries, carrière...). Je le vois bien au Conseil lui, il me serait d'une aide précieuse. Bon , temps qu'on y est, le Conseil est composé de 7 Conseillers (dont le Président du Conseil). Ensuite il y a les Ministres, nommés par le Maire pour l'aider à administrer, ils se chargent respectivement: de la justice, de la sécurité des villes et du développement. Les Comités quant à  eux sont divisés en 2: ceux administrés par le Conseil (Comité Conseiller) et ceux gérés par le peuple (Comité Populaire). Le Conseil administre le Comité des lois (promulgue les lois et les fais appliquer) et le Comité stratégique (les états majors). Le peuple quant à lui gère le Comité Culturel (s'occupe des évènements culturel du pays) et le Comité du développement (décide de l'oriantation expensif de la ville). Le Conseil à un droit de véto sur les décisions des Comités Populaire. Je pense avoir fait le tour, à moins que quelques changements ne s'appliquent d'ici là.

Je suis étonné de la vitesse à laquelle la statue de la Fondation fut construite. A peine quelques jours. Le devoir m'appelle, je ne puis continuer à écrire dans ce journal.



Dernière édition par Timon57 le Mer 23 Avr - 8:33, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Une histoire, trois destins le Ven 21 Fév - 7:33

Timon57

avatar
Squelette
*Timon J.*

Plus personne ne travail. Plus personnne de rit. Plus personne ne bouge. Plus personne ne vit. Timon J. n'est à présent que l'ombre de lui même. Trykomine à disparut et il est devenu le Leader sans état. Le CCT de Leadergrad n'est qu'un cimetière remplit de zombies qui compose la dernière génération d'un pays qui a concurencé Marodia. Les gens parlent de navire qui retournent dans l'ancien monde. A quoi bon y retourner? Peut-être pour y retrouver les terres de son père? Peut-être y retrouver son frère? Non je ne pense pas, il doit être mort et la magie noir de Sinnik à dû détruire ce qu'il restait de vivant. Leadergrad est tout ce qu'il me reste. Marodia cherche déjà à prendre Scarptime qui est maintenant sous les ordres de mon ancien second. Un certain investisseur à vut le potentiel de Leadergrad et à chercher à le racheter mais c'est la dernière chose qu'il me reste. Le bunker au sud de Leadergard à prit son indépendance, une certaine nation de Beleriss ou quelque chose comme ça. Les derniers habitants ressemble à des statues. Je le sens la fin est proche. La chute sera peut-être sans douleur si je saute du blacon d'où je suis? Non je vais pas faire ça. Je ne vais pas donner raison à Marodia. Le chantier de la ville, qui devait être le "sanctuaire de Trykomine" devient finalement le "dépotoire de Trykomine". L'autre jour, l'un des gardes m'a dérangé pendant ma méditation. J'hésite encore entre le condamné à mort ou à l'exil ? Je me sens bien seul ces temps-ci. Mon projet de destruction de la hiérarchie a commencé, l'opposition à mon règne menace mon pouvoir. Je dois les détruire ! J'ai commencé par semer le doute dans les proches amis mais malheureusement trop tôt. Ils ont eux le temps de se remettre d'accord.
Mais je ne désepère pas! Rien n'est fini tant que je peux encore changer les choses. Personne ne pourra m'arrêter et de toute façon, j'élimine ceux qui se mettent en travers de mon chemin ! Je vais ensuite continuer par éliminer les sympatisants au mouvement, pas pour qu'ils me rejoignent mais pour qu'ils l'abandonnent. Voilà longtemps que je voulais me venger et voilà mon heure! Gare à vous traitres ! Je suis là pour vous ! Vos pires cauchemars me prendrons comme modèle! MORT ... AUX TRAITRES ET AUX LACHES ! ....Mon coeur.... Il faut que je me calme ... Mon coeur recommence à me jouer des tours. Le Laurentia, un bien beau pays. Il y a bien longtemps que voulais l'incendier mais maintenant, j'ai changé d'avis. J'ai pardonner Lod'Var pour sa traitrise. Il faut que je me repose. Fermer mes yeux quelques minutes...

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Une histoire, trois destins le Mer 23 Avr - 8:37

Timon57

avatar
Squelette
*Tymoun l'ambitieu*  

 La ville avance bien. Quelque habitants venus d'Epinedor souhaitent rejoindre notre belle ville. Je me dis que ce serait une bonne idée et aussi que je pourrais leur demander des nouvelles de ce qu'il s'y passe. Ils semblent ravis, Marodia est, apparament, retourner sur ses anciennes terres et qu'il souhaite reprendre les terres perdus. En voilà une bonne nouvelle! Finalement tout n'est pas allé si mal . Ils ont peut-être des nouvelles de mon frère? Mais les nouveaux immigrants proviennent d'Ecensor et pas du nouveau monde. La fameuse nouvelle capitale Marodienne s'appelle Nouvelle Ecensor. Un nom très recherché mais bon. La menace de Sinnik plane toujours au dessus de nos tête. Son âme immortelle continue de nous tourmenter. Pour cela j'ai ordonné la construction d'un bunker pour protéger les ressources d'une attaque. Tellement d'idées pénètrent mon esprit, je ne sais laquelle choisir. L'idée d'une grosse fête pour fêter l'inauguration de la mairie me plaît beaucoup. Cela va permettre de promouvoir le pays et de place comme "capitale de la culture ». Je suis quand même ravie de la vitesse de construction de la Mairie, la structure en soit est fini et il ne reste que à refermer la toiture à l'intérieur et à aménager le tout. Je sens que la fête de la bière n'en à plus pour très longtemps.

J'ai vu la nouvelle muraille de Le Charly, elle est juste si magnifique. C'est lui qui l'a construite pratiquement en entier avec les ouvriers qu'il disposait. Mais je ne vais pas cacher mon implication dans le système des portes d'entrées, cela ma tellement pris la tête que j'ai du interrompre la construction de la Mairie. Ah oui , j'allais oublié la nouvelle constitution qui à été voté il y a quelque jour. Je dois l'avouer : la constitution la plus démocratique de ce monde. Même si je m'attend à ce que beaucoup risque de la critiqué, se sont juste des soumis qui refuses de l'admettre de toute façon. Il le remarqueront bien un jour que Rivéria EST la nation la plus démocratique. Le devoir m'appelle, je ne puis continuer à écrire dans ce journal.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum