Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Chroniques d'Elandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Chroniques d'Elandora le Jeu 9 Jan - 14:51

Areksar

avatar
Admin
Chroniques d'Elandora
par Isyl Areksar



L'histoire d'Elandora n'est pas un conte. Il n'y a nulle place pour les héros sans faille et la victoire inévitable et totale du Bien. Ses acteurs sont mortels, capricieux dans leur caractère et rarement voués à une cause d'une noblesse pure. Ils ont leur part de vice et de vertu comme l'ont tous les humains de notre monde. Si vous aimez lire des histoires de grandeur humaine, si vous ne pouvez pas accepter que tout lumière contient une part d'ombre et tout ombre une part de lumière, alors suivez votre chemin ! Ne lisez pas cette histoire ! Fuyez-là à tout prix ! Il n'est pas dans mon intention de vous charger avec une histoire trop effrayante pour l'esprit romantique. Vous persistez à lire ? Je n'en suis donc plus responsable de ce qui pourra vous affecter à partir de ce moment.

Notre histoire commence il y a pas si longtemps dans un monde bien lointain. C'est une contrée ou le Soleil brille pendant douze heures par jour. La Lune règne le reste du temps de manière impitoyable. Si chez nous les choses tendent à la rondeur, là bas ils aspirent au carré. Les cubes règnent en maître et vous trouverez un millier d'angles pour une courbe. A première vue, vous direz que ce monde est horrible et laid mais si vous y passez un peu de temps, vous découvrirez en vous un amour pour cette contrée de toutes les possibilités.

Quel nom devons-nous donner à ce monde ? Ses habitants l'appelle avec affection et un certain respect Elandora. Nul ne sait d’où vient le nom. Certains pensent qu'il arriva que parmi les premiers hommes, un prononça ce mot pour désigner le monde et qu'il fut suivit par les autres. Mais est-ce que ceci a de l'importance réelle ? Ne convient-il pas de se pencher sur ce qui importe réellement ?

Au début le monde fut un lieu de paix et d'harmonie. Il n'y avait que des créatures paisibles. Les nuits étaient silencieuses et on pouvait au pire qu'apercevoir une poule cherchant son chemin dans l'obscurité. C'est alors qu'arriva dans le monde une poignée d'hommes. Nous les nommons les premiers hommes par commodité et manque d'imagination. Ils furent les premiers à naître dans cette contrée vierge de toute action humaine. Il eut parmi eu un qui fut le maître du groupe, son nom fut Matimat, nom douloureux qui restera dans les mémoires des futures générations. Il fut secondé par un lieutenant donc l'histoire a oublié le nom qui l'accompagna dans toutes ses actions.

Il eut dans le groupe trois hommes à l'esprit rebelle. Le premier fut Eckwan Delvain, un jeune homme courageux. Celui-ci fut un humaine particulier. Durant la première nuit de sommeil dans ce monde, il rêva d'un loup à la fourrure blanche s'approchant de lui et touchant avec sa patte ses deux mains. Le matin, il se souvient du rêve et découvrit avec stupéfaction d'avoir acquis la capacité de créer de la matière à partir de l'air via ses mains. Il cacha cette capacité aux autres par crainte d'être accusée de sorcellerie. Le deuxième fut Toron, homme de grande volonté accompagné de Maupertuit, homme d'une fidélité inexpugnable. Alors que Matimat et son lieutenant établirent leur camp près d'un lac, construisant des grandes maisons, Eckwan, Toron et Maupertuit allaient plus au Sud pour construire un petit village qu'ils donnèrent le nom d'Ecensor. Ils érigèrent une belle mairie avec autour des premières maisons. Ils voulaient civiliser la contrée et ériger une civilisation durable. La tâche alla rapidement car Eckwan soutenait ses amis grâce à son don. Il ne créa jamais de l'or, de diamant ou d'autres richesses. Il créa uniquement de la pierre taillée qui servit pour créer des bâtiments solides. Usant de son don avec sagesse et générosité envers les autres, il eut l'approbation des dieux.

Entre temps Matimat se proclama roi et demanda aux gens d'Ecensor de lui payer un impôt. Matimat était déjà fort riche mais ambitionnait à toujours plus. Il était le cas qu'il avait besoin de plus d'or car l'or à la fâcheuse qualité de point aimer la solitude. Les yeux de Matimat reflétaient la brillance de l'or quand il alla dans sa cave admirer sa fortune. Il en usa rien pour aider son peuple mais le stocka pour le plaisir de ses yeux et son esprit avide. Il rêvait de plus de richesse et jalousait la prospérité du village acquise par le travail sincère. Les braves villageois dirigés par les trois fondateurs payèrent toujours l'impôt en démontrant toute l’obéissance que pouvait donner un peuple gentil. Matimat augmenta chaque fois d'avantage les impôts mais les gens d'Ecensor n'en dirent rien. Ils supportaient le joug de la tyrannie car trop vertueux et pas encore instruit dans le droit de la rébellion face aux despotes.

C'est alors qu'un jour Matimat se promena près d'Ecensor. Il fut assit sur un siège porté par quatre esclaves. Arrivant près du village, Maupertuit était entra de creuser un trou pour extraire l'or à fin de payer un impôt toujours plus lourd. Quand Matimat passa, le bout de la pelle se libéra durant un élan et frappa le tyran à la tête. Le pauvre Maupertuit voyant cet accident, sortit du trou et s'excusa à genoux devant le roi. Mais Matimat eut que fureur et tenta de tuer Maupertuit sur place. Celui-ci fuya vers son ami Toron et le dit ce qui arriva. Les gens du village s'unirent alors autour des deux frères. Quand Matimat exigea l’extradition de Maupertuit vers sa demeure, le village refusa en chœur la demande. Le souverain promit vengeance. Eckwan voyant bien le danger venant du tyran, proposa de construire une muraille autour la ville ce qui fut fait. En même temps arriva dans la ville un jeune nain nommé Areksar. Accueilli chaleureusement, il s'avéra maître dans la fabrication de briques rouges et érigea une maison pleinement faite en brique. Il se lia au fil du temps d'amitié avec Eckwan et Toron.

C'est alors qu'on entendit le bruit que le roi Matimat était entra de négocier avec des mercenaires trolls pour leur demander de faire raser le village d'Ecensor. Les villageois furent prit d'effroi mais Toron, Eckwan et Areksar décidèrent qu'il fallait vaincre la peur et combattre le tyran avant qu'il soit trop tard. C'est alors que la maison de Matimat fut mit à feu par les villageois et son or jeté dans la mer. Le roi ne fut pas présent sur les lieux quand ceci arriva. Il était partit vers le Nord rencontrer le chef des trolls. La réaction du roi ne se laissa pas attendre. Quand les villageois dormaient, il attaque Ecensor avec de la tnt et détruisait une grande partie du centre-ville. C'est alors que Toron décida de mettre fin au règne de Matimat. Trouvant un vieux livre de sort, il usa de la magie pour enfermer Matimat dans un grand cristal le forçant de donner tous ses secrets. Matimat fut ensuite libéré et banni d'Elandora. Ce fut le jour ou se termina sa tyrannie. Mais malheureusement Matimat ne fut pas prêt de partir sans causer de grands dégâts. Vendant son âme à un mage démoniaque, il maudit le monde d'Elandora. Les effets de sorts devaient que commencer des nombreux mois après son départ mais le despote partit avec la satisfaction d'avoir encore pu causer un peu de dégâts. Il disparu finalement sans qu'on le revoie jamais. On dit qu'il s'en alla dans un monde froid et vide ou il périt de faim.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum