Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Rencontre du Vieil Elandora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La Rencontre du Vieil Elandora le Mer 21 Aoû - 20:03

Toron

avatar
Admin
Ambiance utilisée pour écrire le RP


Le soleil de midi réchauffait de ses rayons la cité de Sharagon, capitale du Duché éponyme. Dans la cité la vie battait son plein. Les marchands négociaient sur le marché de la fontaine des marchandises provenant des quatre coins du monde, du blé des plaines de Céloutata aux des chevaux de Marodia tout trouvait preneur. Les femmes venaient accompagnés de leurs filles chercher l'eau dans les nombreux canaux qui parcouraient la cité tels autant de veines apportant la vie, certaines, les plus courageuses faisaient le trajet jusqu'à la fontaine qui prenait place au centre du marché afin de profiter de cette eau considérée comme la plus pure, légende peut-être entretenue par la participation du Duc Lirel Toron et de son frère Jacinto à sa construction. Des masses d'ouvriers vaquaient également à leurs travaux : voiries, canaux, aménagement des espaces de verdure, construction d'édifices... La ville était en plein essor. Cette expansion rapide était largement financée par les caisses ducales lesquelles puisaient déjà largement dans les réserves d'or et de fer afin de maintenir l'effort économique. Depuis l'indépendance du Duché beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts. En bientôt deux ans la face même du monde avait changée. Comme Lirel l'avait prédit Marodia avait connu la guerre civile et de nombreuses destructions. L'usurpateur Claw avait fini par être chassé de Nouvel Ecensor par Eckwan II qui reprit ainsi sa couronne. Claw avait conservé Céloutata où il avait réussi à refonder l'Empire Rakatas autour d'un cercle fanatique. C'est ainsi que le "vieil Elandora" avait évolué, loin des nouvelles nations telles que Trykomine ou Keiron; La seule nation en expansion au sein du vieil Elandora était Sharagon, Marodia et Rakatas, dans un but de retrouver un ordre urbain faisaient le ménage, et détruisaient au lieu de construire.

Mais le Duc avait décidé d'effacer le passé républicain. La République avait été un échec, qu'il en soit ainsi. Il avait décidé d'inviter Eckwan II, Roi de Marodia et Claw I, Empereur de Rakatas à Sharagon. Le vieil Elandora devait soit surpasser ses tensions et réussir à bâtir une entente soit bientôt retrouver les feux de la destruction et de la mort. La proximité des trois ne pourrait pas durer éternellement dans l'ignorance, cet état de fait ne pouvait durer que pendant que chacun serait trop occupé au sein de sa nation. C'est dans l'optique de bâtir cette entente basée sur la coopération que Lirel Toron avait invité les deux dirigeants à venir à Sharagon. Non seulement il espérait que les deux hommes seraient assez malins pour comprendre l'intérêt d'une telle entente, mais que l'exemple de la réussite sharagonaise participerait à leur donner une impression de puissance.

Il était près de midi, la seule de porte de la muraille Est de Sharagon était grande ouverte, à l'extérieur plus de cent cinquante gardes ducaux formaient trois croix marodiannes, au centre de chacune se trouvait un porte-drapeau qui portait un mât de deux mètres cinquante au bout duquel flottait le drapeau sharagonais : une croix marodianne rouge centrée sur fond jaune. À l'avant des trois formations militaires s'avançait le Duc Toron sur son cheval marodian d'un blanc pur. Cheval que le Duc n'avait pas qu'acheté pour sa beauté, c'était un cheval aussi prompt à parader qu'à aller sur un champ de bataille, mais l'heure n'était pas à cela. Deux conseillers ducaux entouraient le Duc sur deux hongres peu élancés. Lirel regrettait que Jacinto ne soit pas là, il était très occupé à diriger sur place les travaux mais peut-être qu'il les rejoindrait au Palais.

Plusieurs dizaines de minutes passèrent, puis à l'Est dans les désert une grande levée de sable indiqua l'approche de nombreux cavaliers. Ce ne pouvaient qu'être les dirigeants attendus.

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

2 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Jeu 22 Aoû - 7:20

Eckwan


Ancien Admin
Le Roi Eckwan II avait commencé à faire bouger les choses à Nouvel Ecensor. Faisant démolir plusieurs bâtiments et en faisant construire de nouveaux selon un plan bien précis établi à l'avance.
Eckwan avait hérité de la richesse de la République, ajoutée à sa richesse personnelle, cela rendait le Royaume de Marodia relativement riche. Le jeune Roi devait cependant faire face à un problème de poids. La population de Nouvel Ecensor avait diminuée de beaucoup. Les ouvriers se faisaient rares, tout comme les marchands. Le Roi n'avait pas encore pourvu de postes administratifs importants, hormis dans l'armée. De fait, il rendait la justice, s'occupait de l'urbanisme, dirigeait le Royaume économiquement. Officiellement il n'avait aucun conseiller, officieusement Razal et Alrik le secondaient efficacement.

Le grand-prêtre et Roi se trouvait au port Elhey Dumarnet -rendant hommage à l'ancienne commandante de la Garde Royale d'Eckwan Ier- lorsque Razal vint accompagné de deux soldats en armure noire de la citadelle de Gamabal à sa rencontre.
L'homme était venu pour l'avertir de l'arrivée d'un messager du Sharagon. Le Duc Lirel l'invitait à une rencontre entre les dirigeants du Sharagon, de Rakatas et de Marodia. Eckwan était resté muet et avait continué son inspection du port un instant.
Une grue d'un type encore jamais vu auparavant -de la conception des ingénieurs qu'Eckwan avait rassemblé- déchargeait actuellement un navire à quai. Les cargaisons de charbon provenant d'une mine marodianne plus au Nord s'entassaient sur les quais.


Le soleil était presque à son zénith quand au pied de la route menant vers la citadelle de Gamabal, cent cinquante cavaliers dont une centaine en armure noire d'encre ou blanche pur provenant de la garnison de Gamabal. L'autre cinquantaine venait de l'armée Marodianne proprement dite. Eckwan avait autorisé à un contingent de ces troupes engourdies de l'accompagner, sinon les officiers de l'armée ne lui aurait pas pardonné. Le jeune Roi était en tête, encadré par Razal, et Alrik dans son armure légère -si l'on pouvait appeler une armure des vêtements de cuir sur lesquels étaient cousus quelques pièces de métal. La brûlure du vétéran aux cheveux blancs qui l'avait en partie dévisagée était bien visible. L'homme n'avait rien fait pour tenter de la dissimuler. Il se moquait bien de l'apparence qu'il avait, ce qui l'importait c'était le coté pratique. Ce qu'Eckwan approuvait pleinement.

Razal dans son armure de plates noires comme la nuit chevauchait son hongre gris tacheté. Quelques reflets violets dans l'armure de Razal montrait son grade, Seigneur Capitaine de Gamabal. Chargé de la défense de la citadelle et de son Seigneur. Alrik portait nouvellement trois plumes rouges attachée à son épaule gauche. Eckwan l'avait nommé Général des armées Marodiannes. Le vétéran était donc chargé de la sécurité de Royaume, sous la direction du Roi, et surtout de redresser le niveau actuel de ce qui osait s'appeler l'armée du Royaume de Marodia. En effet, les années passées sans combattre et sans entraînement avaient ramollies les soldats Marodians. A la vérité, les vétérans des guerres contre Rakatas avaient en grande partie arrêté leur carrière militaire. Remplacés par de nouvelles recrues qui n'avaient pas idée de ce qu'était une bataille. C'est tout juste si certain avaient combattu les créatures des Ténèbres rôdant la nuit.

Eckwan parti vers le Sharagon, suivit de sa troupe de cavaliers. Certains de ceux-ci portaient haut le drapeau de Marodia. La croix marodianne noire sur un fond dont la moitié haute était violette et l'autre blanche.
Au bout de quelques temps les murailles du Sharagon étaient en vues. Devant elles des troupes de gardes ducaux formaient des croix marodiannes. Eckwan distinguait trois cavaliers en avant, dont un sur une monture blanche. Trop loin pour voir son visage, mais il était certain que c'était Lirel.
Le Roi est ses troupes s'arrêtèrent à une distance respectueuse des gardes ducaux. Eckwan fit signe à Razal et Alrik de le suivre tandis qu'il avançait lentement, menant son cheval au pas, vers le cavalier blanc. C'était bien Lirel. Celui-ci s'avança à la rencontre du marodian.

Lorsqu'il arrivèrent face à face, Eckwan arrêta son hongre à la robe noire.

- Salut à toi, Lirel, Duc du Sharagon. Puissent les Etoiles t'éclairer le chemin.

Vers l'Est, un autre nuage de poussière était soulevée. Sans aucuns doutes par l'Empereur Rakatas et son escorte.



Dernière édition par Eckwan le Jeu 22 Aoû - 19:06, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Jeu 22 Aoû - 10:12

Emeric0307

avatar
Modérateur
Modérateur
Claw réussis à stabilisé la situation de Céloutata , puis , il commenca à la relevée . Céloutata commencait à redevenir vivante : les ouvriers arrivèrent assez nombreux des autres empires qui formes le Grand empire . Le port était pratiquement finis ce qui attira des marchands , les murrailles allaient enfin êtres continuées et finis . Plusieurs bâtiment furent détruits , ... bref , Céloutata était en train de renaître .

Le commerce quand à lui , commencait à prendre son essort entre les nations du "vieil Elandora" car des caravanes d'ânes et de mules commencait déjà à circulées . La route qui reliera Céloutata et Sharagon se fasait déjà attendre car le détour passant par Nouvelle-Ecensor est long et risqué , Puisque des créatures Maléfiques bordent la route Céloutata--Nouvelle-Ecensor . De plus quelques caravanes se perdirent dans le desert car il n'y avait pas de route pendant longtemps pour mené jusqu'au Sharagon . Mais le commerce se fit tous de même en dépit de tous , car Claw était décidé à péservé la paix .

Claw finissait de supervisé la construction de l'amphithéatre quand un soldat en poste à la porte sud se présenta devant Claw avec un lettre du Ducs du Sharagon . Celui-ci l'invitais à venir à Sharagon pour une réunion entre les 3 dirigeants du vieil Elandora . Claw vit cette réunion comme une solution réelle pour préservé la paix durablement entre les 3 nations .
Claw se rendit aussitôt dans ces écuries personnelles pour prendre " Zeus " son meilleur cheval . Celui-ci est d'un magnifique blanc et possède tous comme un cheval d'Eckwan Delvain le record de vitesse sur la route Céloutata--Nouvelle-Ecensor . Connus pour leur rapiditée , les chevaux Rakatas ont permis la formation de la Garde Moldavienne qui est une troupe de cavalerie légère surentraînnée. Claw partis avec 60 hommes de cette troupe dont un officier , une dizaine d'homme de sa garde ainsi que le général Malda qui chevauchait son robuste Cheval noir comme les ténèbres .

La troupe se mit en route , il était près de midi . Ils passèrent par Nouvelle-Ecensor et virent de la poussière au loin , il s'agissait surement d'Eckwan Delvain et de son escorte , en route pour Sharagon . La fin du voyage se fit sans encombre . En arrivant près de la murraille de Sharagon Claw s'avanca vers Lirel Toron et Eckwan Delvain , suivis de près par Malda .

-Salutation Lirel Toron et vous aussi Eckwan Delvain !

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Jeu 22 Aoû - 18:51

Toron

avatar
Admin
Eckwan II fut le premier arrivé, il le salua comme se saluaient les nobles de Marodia sur l'ancien continent :
- Je te vois Eckwan.

Ils furent rapidement rejoins par Claw, Empereur de Rakatas :
- Salut à toi Claw !

Lirel guettait la moindre nuance hostile dans l'expression de l'Empereur mais n'en vit pas, il était satisfait. Une fois les salutations faîtes les trois hommes prirent le chemin de la ville avec pour seule escorte leur armée de conseillers et vingt gardes de chacun ainsi que un porte-bannière de chaque nation. Tout le monde s'écarta à leur entrée en ville, tous ceux qui passaient par là s'inclinaient bien bas. Ils prirent direction du port de Sharagon. Port qui, Lirel le savait, passait pour un port de plaisance en comparaison du port de Nouvel Ecensor. Ce n'était pas un port fait pour accueillir les gros vaisseaux marchands, un tel port verrait le jour plus tard, un jour s'il le voulait. Toron avait une dent contre tout ce qui flottait sur l'eau et qui tanguait sur de longs trajets. Arrivés au port une barque les attendaient ils laissèrent les gardes plantés là, leurs conseillers durent prendre à eux tous une seconde barque. C'est donc en barque qu'ils rejoignirent sur mer un petit navire dont la voile représentait un S jaune sur fond blanc. Malgré son aversion pour les navires c'est le seul stratagème qu'avait trouvé le Duc pour éviter de devoir accueillir ses invités dans son palais qui n'existait pas encore. De plus ce bateau avait un particularité qui devrait plaire au marodian :

- Ce navire vous en rappelle t-il un autre Eckwan ? C'est la reproduction exacte, mais en bois de sapin de Sharagon du navire qui avait été brûlé dans la cale sèche de Nouvel Ecensor à une certaine époque.[/color]

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

5 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Jeu 22 Aoû - 19:33

Eckwan


Ancien Admin
L'Empereur Rakatas les rejoignit rapidement. Le Roi Marodian répondit à son salut d'un ton neutre :

[color=purple]- Salut à vous.

Eckwan suivit le Duc, tout en inspectant la ville de Sharagon. La petite ville avait bien changé depuis la première et seule fois jusqu'à maintenant qu'il était venu. Beaucoup plus active, plus grande. Le commerce avait l'air fort prospère. Cela n'étonnait pas le jeune Roi, connaissant Lirel depuis longtemps, il savait que l'homme pouvait quand il le voulait diriger d'une poigne de fer et accélérer avec sa bonne gestion l'expansion d'une ville.
Ils arrivèrent bientôt en vue du port. Celui-ci ne pouvait accueillir que de petits navires. Ce qui n'était pas le cas de celui de Nouvel Ecensor nouvellement construit. Eckwan pensa que le port du Sharagon ressemblerait à un canot au milieu d'un océan si l'on le mettait au milieu du port de la capitale du Royaume.

Très vite, un navire à l'arrêt plus loin de la rive attira le regard du Marodian. Il dû cligner des yeux deux fois pour être certain de ne pas avoir la berlue. Le navire était bel et bien la reproduction exacte du navire qui avait été incendié à Nouvel Ecensor alors qu'il était encore en construction. Le navire incendié avait d'ailleurs été commandé par ses propres soins, cela avait été une perte de poids.
Alors qu'ils étaient en barque, Lirel lui demanda :

- Ce navire vous en rappelle t-il un autre Eckwan ? C'est la reproduction exacte, mais en bois de sapin de Sharagon du navire qui avait été brûlé dans la cale sèche de Nouvel Ecensor à une certaine époque.

- En effet Lirel. On jurerait que c'est le même, si le bois employé n'était pas différent.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Sam 24 Aoû - 20:50

Toron

avatar
Admin
Rapidement les deux barques les amenèrent jusqu'au grand navire. Il n'y avait personne à part le Capitaine auquel le Duc avait ordonné de rester dans sa cabine le temps des négociations. C'est sur le pont que tout se déroulerait. Une petite table en bois avait été calé dans le creux de la proue de bois qui ressortait à la verticale. Il y avait aussi quelque chaise. Mais Toron avait déjà choisi de rester debout, il ne supportait pas le tangage même à l'arrêt et la position assisse lui rendait la chose encore plus insupportable.

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

7 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Lun 26 Aoû - 14:37

Emeric0307

avatar
Modérateur
Modérateur
Claw suivit Lirel jusqu'à la barque qui amena les trois dirigeants où allait se passée la rencontre . Les bateau était desert , Lirel Toron avat surement ordonné que l'équipage déscende du navire pour que la rencontre se passse au mieux . Claw alla s'assoir sur une chaise autour de la petite tandis que Lirel resta debout . Il y eu un moment de silence et Claw dit :

-Bien , messieurs , par quoi commençons-nous ?

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: La Rencontre du Vieil Elandora le Mer 28 Aoû - 12:31

Eckwan


Ancien Admin
Ses pieds posés fermement sur le pont, le jeune Roi inspecta d'un seul regard circulaire le navire. Personne en vue.
Razal, Alrik et les conseillers des autres dirigeants les rejoignirent rapidement.

Eckwan se dirigea vers la proue où était calée une table entourée de quelques chaises. Le Roi resta debout et s'appuya contre la rambarde à gauche de la table, il pouvait voir les deux autres dirigeants de là où il était. Razal prit une chaise non loin de son suzerain, et Alrik resta debout à droite d'Eckwan II. Croisant les bras sur sa poitrine, ce dernier écouta l'Empereur Rakatas, assit à la table, demander par quoi l'on commençait cette rencontre.

Eckwan jeta un bref coup d'oeil au Duc Sharagonnais qui avait lui aussi choisi de rester debout, avant de déclarer :

- Si nous commencions par éclaircir la raison, bien qu'évidente, de notre présence à tous ici ? Afin qu'il n'y ait aucune... méprise... sur la nature de cette réunion.

Lors de son hésitation, le Roi avait porté un regard noir sur Claw Sikorski, l'Empereur Rakatas.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum