Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Background Rp d'Elandora II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Background Rp d'Elandora II le Lun 4 Fév - 15:45

Toron

avatar
Admin
Près de cinq ans après la mort de Géduoin, dernier Roi du Vieux Marodia, le Royaume était dévasté, l'autorité du Régent, dont l'Histoire a oublié le nom, fut réduite à néant.

Tout d'abord par la première guerre de vassaux, qui vit s'opposer le Duc Jacinto d'Ecensor, fils de Toron au Duc Bwenn d'Epinedor, alors un ancien fidèle de l'armée du Duc Toron.
Cette guerre de vassaux fut plus que cela, en réalité une guerre de succession, et elle ruina notre Royaume.
De son vivant le vieux Toron dût sans aucun doute faire de son mieux pour régler le problème de sa succession, qui de son fils illégitime Jacinto ou de son loyal second devait prendre sa place ?

Mon Grand-père ne trancha pas la question, il donna à chacun un de ses Duchés à sa mort, et ce fut là son erreur.
Cette guerre entre les deux successeurs s'insupportant l'un et l'autre et souhaitant réunir les deux duchés fit couler le sang de plus d'un brave Marodian.
Si l'histoire se fut arrêté à cette lutte intestine, sans doute serions-nous encore là-bas, dans les contrées d'Ecensor, d'Epinedor.
Mais Sinnik le Sombre choisit l'Année 68 pour lancer une nouvelle offensive contre Marodia.

Le Château Royal fut assiégé pendant deux longues semaines par les forces obscures, aucune aide ne parvint des deux Ducs belliqueux. Eckwan II notre Roi, alors âgé de cinq ans parvint à s'enfuir
avec le concours de Dame Elhey qui y perdit la vie. Le régent ne réussit pas malgré moult revendications à restaurer l'ordre parmi ses vassaux, il s'enfuit avec le jeune Roi dans le Domaine Royal, l'ancien Frilanka, patrie de Timon le Grand Explorateur.

L'Empire Caslyannais ne stoppa pas là ses revendications, l'armée obscure s'attaque à Ecensor.
La Capitale, la Grande et la Magnifique Ecensor, avec son âge d'or sous Eckwan Ier tombait depuis plusieurs années dans une sombre décadence.
Privée de ses troupes tombées contre Epinedor, la Garde de la ville fut écrasée sans aucune résistance par les serviteurs d'Ishir.
Ecensor n'était qu'un champs de ruines après leur passage.

A ces nouvelles le régent fit affréter le Longue-Pince, ce navire, construit sous Eckwan I servit enfin.
Il fut embarqué à son bord pas moins de 250 personne au final, des vivres pour plusieurs mois ainsi que beaucoup de superflu.
Le régent regroupa au bord du navire qui devait partir pour trouver de nouvelles terres où vivre les jeunes descendants d'illustres personnages parmi-eux: moi-même, Lirel Toron, fils de Risa Duchesse d'Alcantar, petit-fils du Duc Toron d'Epinedor et d'Ecensor, Commandant des Armées du Royaume de Marodia, Chef de la Garde d'Ecensor, j'étais alors âgé déjà d'une douzaine d'années, et déjà je me nouai d'amitié avec le jeune Eckwan après avoir été arraché à ma mère pour être envoyé dans l'expédition.

Le régent décida de faire partir le bateau, porteur de l'espoir et du futur de tout un Royaume, le 16 Avril 68.

Je me souviens de ce jour comme si c'était hier, le Longue-Pince amarré sur les quais du Frilanka, la présence du régent, anxieux qui tentait d'accélérer le chargement par de vives paroles, plusieurs membres de la famille des Areksars qui scrutaient le navire, conscients qu'eux-même auraient dans un jour prochain à défendre leurs demeures, et sans doute à disparaître avec elles. Ils en imposaient et me semblaient différents, je ne sais pourquoi.

Alors que le Soleil atteignait le midi, on largua les amarres, le vent s'engouffra librement dans les énormes voiles du navire qui devait nous servir de foyer pour les sept années qui suivirent.
Une grande clameur s'éleva des quais de l'ancien monde, des larmes et des pleurs aussi.

Pendant les premiers jours où nous priment l'Océan, je passai plusieurs heures chaque jour sur le pont, ébahi devant l'immensité de l'étendue d'eau qui nous entourait.
Mais ce spectacle me devint vite familier et lorsque je n'étais pas avec Eckwan jouant aux échecs ou avec notre précepteur, un vieux grincheux nommé Elmer, je partais à la recherche de livres et malheureusement, il y en avait peu à bord, même les archives du Royaume n'avaient pas été emmenées, chose étonnante.
Mais je réussi tout de même à emprunter quelques romans à l'une ou l'autre des servantes à bord.

Plusieurs mois passèrent avant que nous n'atteignions une première terre. Une île hostile, où je n'eus même pas la chance de poser les pieds, principalement marécageuse, les hommes du navire essayèrent surtout de consolider nos réserves en bois et en nourriture, s'ils en trouvèrent du moins.
Pour notre chance la mer ne manqua jamais de poissons pendant la suite du voyage.

Les mois passèrent, le Longue-Pince faisant escale parfois sur des îles que nous trouvions, mais celles-ci étaient de petite taille, et souvent hostiles, aussi jamais il ne fut évoqué d'y rester.
Les mois, puis les années. Notre vie se déroula ainsi au fil de l'eau.

Sept années s'écoulèrent jusqu'au jour un nouveau continent se montra à l'horizon, le brouillard disparaissait à peine en ce matin du 3 Juin de l'An 75.
Le pont était alors plein de monde, les mouettes nous survolaient et à perte de vue nous voyions des montagnes.
Eckwan et moi-même fîmes parti de la première barque qui toucha le sol.
Je me souviens notre émotion au simple fait de remettre le pied sur la terre ferme.




Lirel Toron
An 77

Voir le profil de l'utilisateur http://elandora.forum-gratuit.cc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum